direkt zum Inhalt springen

direkt zum Hauptnavigationsmenü

Sie sind hier

TU Berlin

Inhalt des Dokuments

Paul Graupe (1881 - 1953). Un marchand d'art Berlinois entre République de Weimar, national-socialisme et exil

Coordination:
Bénédicte Savoy

Auteurs:
Patrick Golenia
Kristina Kratz-Kessemeier
Isabelle le Masne de Chermont

Sur le projet:
Importante figure du marché de l’art berlinois de l’entre-deux guerres, Paul Graupe conduisit alors près de 160 ventes aux enchères, où figurèrent des tableaux des plus grands maîtres (Rubens, Rembrandt, Tiepolo, Corot, Menzel, Liebermann...). Beaucoup de ces œuvres sont maintenant dans les grands musées, d’autrescontinuent à apparaître régulièrement sur le marché de l'art et certaines proviennent de grands collectionneurs juifs de l’époque dont les biens ont été saisis par le gouvernement national-socialiste. Issu lui-même d’une famille juive, Graupe put cependant continuer à travailler en bénéficiant d’une autorisation spéciale. En 1937, il quitta l’Allemagne et s’installa à Paris, où il fonda la société «Paul Graupe & Cie», puis dut ensuite s’exiler à New York, via la Suisse et le Portugal. Paul Graupe mourut en 1953 à Baden-Baden.

Une démarche transnationale:
Ce livre s’inscrit dans le cadre des recherches de plus en plus actives qui sont aujourd’hui  consacrées à l’histoire du marché de l’art allemand, et plus largement européen, dans les  années Trente. Ses auteurs, Patrick Golenia, Kristina Kratz-Kessemeier et Isabelle le Masne de Chermont ont exploré des archives allemandes et françaises inédites, pour mettre en regard le développement du marché de l’art à Berlin et à Paris. La collaboration bilatérale des trois auteurs entre Paris et Berlin souligne l’orientation résolument transnationale de ce projet.  

A paraître au printemps 2015 chez Böhlau Verlag (Cologne/Weimar/Vienne)

Les auteurs:

  • Patrick Golenia a étudié l'histoire de l'art et la musicologie à la Technische Universität de Berlin. A l’automne 2010, il a soutenu une maîtrise intitulée «Paul Graupe (1881-1953): l'ascension d‘un marchand d'art à Berlin, 1907-1937" sous la direction de Bénédicte Savoy. Il a été membre du commissariat scientifique de l‘exposition "Gute Geschäfte“ qui présentait les galeries d'art à Berlin de 1933 à 1945. Sa thèse de doctorat porte sur le marché de l'art ancien, en Allemagne, de 1933 à 1945.
  • Kristina Kratz-Kessemeier est historienne et historienne de l'art à Berlin. Elle a publié en 2008 une thèse intitulée "L'art pour la République" consacrée à la politique artistique du ministère de la culture de Prusse entre 1918 et 1932. Depuis elle publié plusieurs ouvrages en collaboration notamment avec la Richard-Schöne-Gesellschaft et la Technische Universität de Berlin, notamment Museumsgeschichte. Kommentierte Quellentexte 1750-1950 (2010), Ludwig Justi - Kunst und Öffentlichkeit (2011) et Museen im Nationalsozialismus (colloque 2013, à paraître en 2015).
  • Isabelle le Masne de Chermont, archiviste paléographe, est conservateur général des bibliothèques. Co-auteur du rapport officiel sur les oeuvres d’art publié en 2000 par la Mission sur la spoliation des Juifs de France, elle a assuré en 2008 le commissariat général de l'exposition présentée à Paris et à Jérusalem "A qui appartenaient ces tableaux?", accompagnée d’une colloque international tenu au Musée d'art et d'histoire du judaïsme à Paris. Elle a été responsable de la section "oeuvres d’art" lors de la conférence diplomatique organisée à Prague en 2009 sur les spoliations matérielles et la Shoah

Zusatzinformationen / Extras

Direktzugang

Schnellnavigation zur Seite über Nummerneingabe

Diese Seite verwendet Matomo für anonymisierte Webanalysen. Mehr Informationen und Opt-Out-Möglichkeiten unter Datenschutz.
Copyright TU Berlin 2008